lundi 3 novembre 2014

L' Échium ou Vipérine


   J'ai découvert cette plante pour la toute première fois, pas aux îles Canaries (d'où elle est originaire) mais en Bretagne, dans le nord du Finistère, plus précisément sur l'île de Batz.
Cette plante que je n'avais jamais vu ailleurs, était en pleine période de floraison et faisait partie intégrante du paysage de cette île! C'était magnifique et impressionnant ces fleurs en épis, couvertes de centaines de petites fleurs bleues sur plus de deux mètres de haut. Une particularité qui avait bien marqué mon esprit ...

... pour que de nombreuses années plus tard, à nouveau en vacances en Bretagne mais dans le Morbihan cette fois-ci, j'ai la chance de pouvoir faire un tour à une foire aux plantes et de voir en vente des jeunes pieds d' échiums pininana... tout de suite je me souvins de ces fleurs, et l'envie de tenter l'expérience ici en Belgique fut immédiate!


C'est ainsi que deux pieds se retrouvent à faire la route Bretagne-Belgique en septembre 2012.
Je les ai plantés ensemble dans une petite jardinière car pour leur premier hiver la pépiniériste avait conseillé de les mettre à l'abri des gelées. Je les ai donc gardé dans une pièce froide chez moi, sur un rebord de fenêtre, je les ai très peu arrosés, et ça a été, les pieds ont passé un bon hiver.
Je commence donc à y croire un peu et le reportage photo commence...



Les voici l'année suivante au mois de mars :

05/03/2013
Je les fais profiter dehors des premiers rayons de soleil, et veille bien à les rentrer s'il y a des risques de gelées.



Courant avril, je décide de les planter en pleine terre, ils prennent un petit " coup de mou " ( je viens de découvrir en rédigeant cet article que les échiums ont horreur des transplantations, qu'il est préférable de rapidement les placer en terre et ne plus les déplacer: je confirme donc cela! ).
Mais bon... ça a été: je les ai plantés dans un sol fait " sur-mesure " de pouzzolane, sable, terre de jardin, graviers. Un sol bien drainant et pauvre pour une plante qui se contente de peu et qui n'aime pas avoir les pieds dans l'eau, et une exposition parfaite plein sud: rien ne peux lui faire de l'ombre du matin au soir!  

03/05/2013



Le mois suivant le pied est très joli, il s'est bien étoffé:

20/06/2013



L'été est passé, et les échiums sont magnifiques, ils ont un beau port buissonnant. Malheureusement la fleur est prévue logiquement la seconde année. Il va falloir maintenant que les échiums passent un second hiver, et dehors! L'hiver dernier avait été très long avec de longues gelées tardives, le paillage est plus que de rigueur:

23/11/2013
Ramassez donc des feuilles mortes, et entassez les bien au pied de l'échium. Vous pouvez aussi la veille les tremper dans l'eau, vous pourrez ainsi plus facilement disposer une bonne couche épaisse de feuille à la base sans qu'elles s'envolent. Puis emballez l'échium en tournant autour de lui un voile d'hivernage. Puis pour le fermer, j’agrafe le voile et le maintient au sol en posant quelques grosses pierres sur le rebord.



... un hiver exceptionnellement doux, sans neige, quasiment sans gel se passe...



A la mi-mars les échiums sont libérés de leur voilage; c'est risqué de le faire si tôt, mais la météo est tellement douce que les échiums ont repris leur croissance et ont doublé de hauteur! Leur tête commençait à se plier sous la protection.

22/03/2014
Vous apercevrez sur la photo ci-dessus, que l'un des pieds (celui du fond) est moins haut que celui en premier plan, mais a développé cinq têtes !



Les échiums prennent toujours plus de hauteur (surtout celui à une seule tête) et en avril , à la base de chaque feuille apparaissent des boutons floraux qui commencent à éclore par le bas de la hampe dès le mois de mai:

                                             13/04/2014                                                                                                03/05/2014                  


03/05/2014: Petit aperçu dans leur intégralité, des échiums au début de leur floraison:





Je me suis fait plaisir en photographiant en macro des abeilles butinant cette immense colonne de nourriture! 
La hampe florale bourdonne de plusieurs dizaines d'abeilles qui non-stop toute la journée, s'en donnent à cœur joie! 

04/05/2014
Enfin du coup, je peux vous expliquer aussi à l'aide de ces photos ci-dessus, la signification de son autre nom " Vipérine "  : cela est dû au fait que les étamines des fleurs dépassent et rappellent la langue bifide du serpent !



On m'a fait la remarque pour ma fleur de tournesol géant, qu'il était dommage de ne pas avoir posé à côté histoire de mieux se rendre compte de sa taille...chose faîte pour l'échium : je mesure environ 1m68, je vous laisse vous rendre compte de la hauteur de la fleur:
17/05/2014

17/05/2014

Cette superbe aventure a une triste fin, puisqu' à partir de l'été, ils se dessèchent entièrement, se déracinent, tombent, et meurent définitivement ... " snif "... J'ai pu récupérer pleins de graines, je testerai l'an prochain, il faut semer les graines à partir de mai dans un mélange de terre et de sable, et maintenir une température de 25°C. Cela n'a pas l'air très évident, mais vu que j'ai déjà réussi à faire germer des graines de cactus ou encore d'adénium tout est possible!




   Etant bisannuel, l'échium pininana sera assez compliqué à maintenir au jardin. Mais... il existe un autre échium qui est rustique: l'échium candicans:

01/10/2014 : Echium Candicans
Il ressemble un peu à une belle grosse euphorbe qui fleurit avec pleins de minis fleurs d'échium pininana!


Chaque branche a à sa tête un bouton floral qui se forme :

01/10/2014


                                                                                        28/10/2014            

Des fleurs moins spectaculaires c'est sûr, mais tout aussi jolies et qui plaisent également beaucoup aux insectes mellifères.
Cette variété d'échium vient tout juste d'arriver, j'espère qu'elle est bien rustique. Je la paillerais bien aussi.




   Et pour finir, il y a une troisième variété d'échium qui me plait beaucoup que j'ai découvert sur le net, je ne pense pas en avoir déjà vu en vrai: il s'agit de l' échium " langue de vache " (et oui, quand il ne s'agit pas d'une langue de vipère, c'est une langue de vache!!!). Très peu de gens en parlent.


Je n'ai trouvé que cette photo d’intéressante sur le site  : www.olharfeliz.typepad.com


Le rendu n'est pas génial, mais vous pouvez vous rendre compte de son aspect: une grosse langue de vache verte couronnée de fleurs à langue de vipère! ça en jette!



   Voilà THE END! Je suis ravi de partager enfin avec vous cet article sur les échiums, après deux ans d'observations et de soins, j'avais très hâte d'y être! Je reviendrai sur cet article pour vous parler un peu plus de l'échium candican, s'il s'adapte bien au climat lui aussi, s'il sera toujours aussi beau l'an prochain, et évidemment si j'arrive à avoir des petits echiums pininanas vous êtes les premiers avertis ...




2015:  LE PETIT COMPLÉMENT

   Je reviens premièrement vous annoncer que l'échium candicans n'a pas fait long feu, il n'a pas passé l'hiver! Mais je ne pense pas que ce soit à cause de sa rusticité, mais plutôt de ma faute: je l'ai tellement bien paillé et emmailloté dans un voile d'hivernage, qu'il a, je pense, manqué d'eau et s'est desséché! Il aurait fallu quand la température redevient positive que je n'hésite pas à ouvrir le voile afin que la plante respire... donc voilà...

cette aventure là se terminera en une jolie décoration d'intérieur avec ce morceau de bois séché :



   PAR CONTRE (je n'ai pas que des mauvaises nouvelles!), pour l'échium pininana c'est toujours la fête au village! J'avais découpé la hampe florale une fois bien sèche et l'ai stockée tout l'hiver dans un carton, puis au printemps, je l'ai écrasé dans le carton à l'aide d'un petit râteau afin de l'émietter le plus possible (je ne pense pas vous en avoir parlé, mais le duvet de la plante devient de plus en plus piquant avec le temps, une fois sèche la hampe florale est pleine de toutes petites épines! à manipuler à distance donc...).

20/04/2015

Vous jeter tout ce qui ne s'est pas émietté et récupérez la poudre au fond du carton. En l'observant de plus près vous verrez que c'est plein de graines:

20/04/2015


J'ai répartie des pincées de graines sur un mélange de terreau et de sable (50% de chaque environ) et les ai recouvert d'une très fine couche de sable. 

22/04/2015

Orientées plein sud, derrière une baie vitrée, je n'ai pas eu besoin de chauffer électriquement les serres, le soleil était présent. En deux semaines, pleins d'échiums ont germés, ce fut plus facile que je ne le pensais:

08/05/2015
Attention aux excès d'humidité, les petits échiums peuvent pourrir très vite, c'est pourquoi j'ai retiré les couvercles assez rapidement. Et rapidement supprimer tous les retardataires afin de garder par godet les 3 ou 4 sujets les plus vigoureux que vous planterez un peu plus tard au jardin (dès qu'ils deviennent un peu à l'étroit).

L'échium a horreur d'être déplacé, alors prenez soin des les retirer délicatement en retirant une motte de terre entière contenant ses racines. A l'extérieur, mettez lui une serre afin de la protéger des fraicheurs nocturnes.



Voilà donc pour le semis ... 
... qui ne m'a servi en gros, à rien puisqu'en même temps, je me suis aperçu que des graines d'échiums germaient un peu partout autour de ma terrasse!

01/05/2015: On la repère facilement avec ses feuilles tachetées et son duvet

15/05/2015

22/05/2015

J'ai du donc en supprimer beaucoup , et ai dispatché par-ci par là quelques très beaux pieds (ceux qui ont germé à l'extérieur n'ont rien à voir avec mes semis, ils sont nettement plus vigoureux, c'est du costaud!), et si l'hiver le permet , peut-être aurai-je l'année prochaine une dizaine de hampes florales ! Vu qu'il lui faut deux ans pour fleurir et se semer, à moi par la suite, d'en semer en décalé afin d'avoir des floraisons annuelles.

Article qui aura donc je l'espère une troisième et dernière mise à jour !




6 commentaires:

  1. Qu'est ce que j'adore ce blog !!!! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Il y a mieu que le voile d hivernage.
    La brandie de bruyère Et la paille de riz

    RépondreSupprimer
  3. Depuis 5 ans je protège ...
    Cycas cordyline bras à armada prothea mes palmiers

    RépondreSupprimer
  4. L échange sur la connaissance des végétaux est genial

    RépondreSupprimer
  5. Super article bien documenté,très utile, merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureux qu'il vous ai plu et appris des choses. Merci à vous pour ce petit mot. ça fait toujours plaisir quand un lecteur fait un petit signe de vie sur le blog :D

      Supprimer